Qui sommes nous ?

Avant guerre :

historique-ASAL-Avant-GuerreL’ASAL naît le 24 avril 1937. Son appellation complète est : Association Sportive de l’Arsenal de Lorient. Elle a pour vocation de proposer des activités sportives aux salariés de DCN et au personnel militaire.
Les activités démarrent immédiatement : le football s’installe au stade de la Marine, un terrain de basket est aménagé, une salle reçoit la culture physique tandis que la boxe prend place dans une baraque.
L’occupation allemande oblige les sportifs à se réfugier dans une petite salle rue des Marais (quartier actuel de l’Eau Courante) en 1942. L’année suivante, la salle et le matériel sont détruits par un bombardement obligeant ainsi l’ASAL à se replier à Languidic et à ralentir ses activités.

De la reconstruction de Lorient aux années 70 :

historique-ASAL-apres-guerreAu sortir de la guerre, de nouvelles sections apparaissent : le cyclisme et l’athlétisme en 1947, le nautisme en 1949. En 1952, une section Préparation Militaire Elémentaire est créée. Elle a pour but d’enseigner les bases de l’éducation militaire. En 1968, une décision ministérielle obligera la section à se dissoudre.

Les années 60 voient l’éclosion de nombreuses sections sportives. Qu’il s’agisse de disciplines individuelles (tennis, judo, gymnastique volontaire adulte) ou collectives (hand, volley), la demande est forte et l’ASAL doit faire face à de nouveaux besoins en terme d’installations : la salle omnisports est inaugurée en 1960, un
dojo est ouvert en 1965 (il sert également au tir à air comprimé !!!), la salle de gymnastique est construite en 1966 et le terrain multisports de plein air en 1970.

 

De 70 à nos jours :

historique-ASAL-denosjoursDurant les années 1970, l’association continue sa croissance avec notamment l’arrivée de la plongée sous marine et du football inter-atelier (qui deviendra football vétéran en 1981).
Au début des années 80, le CCA (qui deviendra plus tard le CCAD) prendra son essor avec la création de nouvelles sections artistiques :

peinture sur porcelaine, sculpture, sorties touristiques mais aussi micro-informatique…Les femmes sont de plus en plus nombreuses et viennent grossir les effectifs de l’association qui comptera jusqu’à 2400 membres.

Dans les années 80 et 90, des sports en vogue viennent également se faire une place au sein de l’ASAL : karaté, tir à l’arc, voile, aïkido, randonnées…

Devenue Association Sportive Artistique et de Loisirs en 2006, forte de 1300 adhérents, elle fait toujours partie des associations majeures du paysage lorientais.