L’ASAL se jette à l’eau : 15 bretons aux championnats de France de Longe côte

Les marcheurs aquatiques adeptes du longe côte se jettent… dans le grand bain !

Les premiers championnat de France de cette toute jeune discipline en plein essor vont se disputer samedi, près de Dunkerque, sur l’immense plage de Leffrinckoucke. Le club de l’ASAL avec une quinzaine de sportifs bretons, tous morbihannais, s’y prépare avec le soutien de la Fédération française de Randonnée.

Endurance et cardio Le Lorientais Henri Thomas, référent régional de la FFRandonnée Bretagne, coache les Bretons . Six femmes et neuf hommes, de 32 à 68 ans, ont été sélectionnés cet été à Lorient et Carnac.

« L’équipe bretonne, explique Henri Thomas, est composée de deux tierces féminines, d’une quinte et d’une tierce masculines et d’un marcheur en solo. Les tierces et quintes vont courir le kilomètre. Chaque marcheur disputera également un 100 m en solo ».

1.000 m en équipe (en 17 à 18′) ou 100 m en (1’40 » en moyenne) sont les distances imposées pour ces premiers championnats de France.

314 participants, dont 49 tierces, 23 quintes, 243 individuels seront de la fête à Leffrinckoucke…

Très attendue, cette toute première compétition marque une nouvelle étape dans le développement de ce sport tonique, inventé en 2005 par Thomas Wallyn, entraîneur d’aviron dunkerquois, pour muscler ses rameurs sans traumatisme articulaire. Une cinquantaine de clubs en France pratiquent aujourd’hui le longe côte le long du littoral français. Un sport qui consiste à marcher en mer, plus ou moins vite selon la recherche de performance, dans une hauteur d’eau entre le nombril et les aisselles. La pratique est bénéfique au renforcement musculaire et cardiovasculaire et améliore l’endurance.